Bouchées apéritives jambon-olives

Une vraie recette d’un vrai dimanche soir qui permet de faire de délicieuses petites bouchées pour un apéro improvisé, histoire d’adoucir un peu l’amertume qui caractérise pour beaucoup le dimanche soir. Je ne pense pas être la seule en effet à avoir ce sentiment-là le dimanche, qui augmente au fur et à mesure que l’après-midi avance et que le soleil se couche. Le dernier album de Jack Johnson en fond, je termine de préparer les cours de la semaine et essaie de m’avancer pour la semaine suivante. J’avais prévu de jouer de la basse aujourd’hui et comme souvent, je me suis laissée happer par le boulot. C’est dans ces moments-là que je préfèrerais être moins consciencieuse ou bien changer de job : avoir un boulot dans lequel je « pointe », où chaque heure passée à travailler est rétribuée et où une fois la porte passée, tout est oublié. Mais le boulot que j’ai choisi et que j’aime malgré tout est un boulot sans limites… Avec toujours l’appréhension de ne pas avoir assez prévu, de n’avoir plus rien à dire alors que le cours n’est pas encore terminé, de devoir improviser quelque chose de moins consistant… Alors voilà, je me suis laissée emporter et j’ai passé mon dimanche, une fois de plus, à bosser. Et le dimanche a un petit goût amer supplémentaire quand on s’aperçoit qu’il est 19h, qu’on a bossé sans s’en apercevoir, que le week-end est déjà fini et que la bulle qu’on s’était créée va se rompre dès le lendemain. Déjà… Alors quoi de mieux qu’une petite bulle de joie et de divertissement pour passer ce cap ? Un petit apéro improvisé avec ce qu’il reste du repas de midi, des toasts ou de petites bouchées à picorer pour garder une impression de fête et de fin de semaine encore inachevés.

Ce midi-là, j’avais fait en un rien de temps de la palette de porc avec des pommes de terre et des champignons grâce à ma cocotte minute. Mais finalement, il est resté un peu de palette. Pas de quoi en faire un repas le soir. Que faire avec des restes de viande ??? Et encore plus, que faire avec des restes de palette de porc ? J’aurais pu la garder pour le lundi midi vu que je mangeais seule. Mais j’ai préféré convertir ces quelques grammes de viande en petites bouchées apéro. Pour ça, rien de plus simple : armez-vous d’un bol, d’une cuillère à soupe, d’une poêle et d’une bonne dose d’improvisation. J’ai sondé mon réfrigérateur, questionné mes envies, suggéré 2-3 solutions possibles à B. et le verdict a été donné : des olives qui sont toujours dans un bocal dans un coin du frigo, un peut de gruyère râpé et le tour était joué. Nous avions notre apéro sympa.

Temps de préparation : 5 minutes
Temps de cuisson : 5 minutes
Coût : presque rien

Ingrédients pour 15-20 mini bouchées

- Des restes de viande (ici, de la palette de porc)
– 2 c. à soupe d’olives vertes dénoyautées en morceaux
– 1 bonne poignée de gruyère râpé
– 50 g de farine
– 30 ml d’eau (environ)
– 1 pincée de levure chimique

1) Mélanger la farine et la levure dans un bol. Ajouter le viande coupée en tout petits morceaux, les olives et le fromage. Bien mélanger.

2) Creuser un puits et ajouter l’eau en remuant au fur et à mesure jusqu’à obtenir une pâte homogène bien plus épaisse qu’une pâte à crêpes mais moins qu’une pâte à tarte (la consistance doit être celle de la pâte à muffins : elle ne doit pas « couler »). Attention au dosage d’eau qui peut varier en fonction de votre farine et de vos ingrédients.

3) Faire chauffer une poêle anti-adhésive. Y verser la préparation et cuire quelques minutes à feu moyen avec un couvercle. Lorsque la galette (épaisse) semble cuite, la retourner et cuire 1 à 2 minutes sur l’autre face.

4) Placer la galette sur une assiette, la découper en bouchées et servir avec des cure-dents pour picorer.

Conseils et suggestions :
Vous pouvez varier les garnitures en fonction de vos restes, de votre frigo et de vos goûts. Je n’ai pas mis de sel dans cette recette parce que la palette et les olives sont assez salées, mais pour une garniture poulet-tomates cerises, il sera bon d’assaisonner un peu et d’ajouter quelques herbes de Provence ou un peu de menthe et de basilic par exemple. Pensez aux différentes épices possibles (curry, paprika, muscade), aux herbes (basilic, menthe, aneth), aux restes de viande, fromage et légumes que vous pourriez avoir de côté. Un produit prêt à se périmer ? Faites-en des bouchées ! Un reste de légumes inrenouvelable en repas ? Faites-en des bouchées que vous proposerez en entrée ! Un reste de fruits, une banane prête à vous lâcher ? Remplacez l’eau par du lait, ajoutez une cuillère à soupe de sucre et testez une version sucrée !

Avec peu on peut parfois faire… un peu plus !

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 227 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :