Comment faire sa pâte feuilletée maison ? {pas à pas}

La pâte feuilletée est une base pour pas mal de préparations sucrées et salées. Cela dit, c’est une des pâtes de base qui semble le plus compliqué à faire, et souvent, c’est bien plus simple d’en acheter une toute prête pour peu qu’on en prenne une pur beurre. J’avais déjà testé la pâte feuilletée en bloc de chez Picard, et je l’avais vraiment trouvée très bonne. Mais j’ai voulu essayer de la faire moi-meme. Et au final, après plusieurs tentatives ratées il y a un moment, cette fois-ci fut la bonne, et je ne regrette absolument pas de m’être lancée de nouveau dans la fabrication de pâte feuilletée maison.

J’avais devant moi plusieurs obstacles jusqu’à présent qui faisaient que je ratais souvent mes tentatives de pâte feuilletée maison :
l’espace : j’ai un tout petit plan de travail, vraiment pas pratique, et j’ai souvent du mal à étaler une pâte un peu collante
le temps : faire sa pâte feuilletée soi-même au final, ce n’est pas compliqué, mais ça prend un peu de temps. Or, je suis souvent adepte du « vite fait bien fait »
le gras : une pâte feuilletée ça passe inévitablement par l’incorporation de matières grasses. J’ai testé la fameuse pâte feuilletée aux petits suisses, et bien que le résultat soit plutôt satisfaisant, on n’a pas vraiment affaire à une pâte feuilletée

Plusieurs éléments m’ont décidée à récidiver et m’ont permis d’y arriver enfin :
l’espace : mes sœurs m’ont offert à Noël dernier un tapis à pâtisserie en silicone : je le place sur mon bar et j’ai enfin un plan de travail digne de ce nom et facile à nettoyer
le temps : il faut toujours un peu de temps, mais au final, si on en fait en grande quantité, on la congèle et on s’en ressert ensuite sans effort particulier
le gras : quitte à devoir en mettre, autant savoir ce qu’on y met en quantité comme en qualité. La mienne est donc plus light que celles du commerce même si on ne peut se passer de matières grasses.

En conclusion : la pâte feuilletée maison, c’est finalement assez simple, ça demande juste un peu de patience, et la congélation permet de rentabiliser le temps passé à la préparer. De plus, on peut faire soi-même une version briochée de la pâte feuilletée qui pour le coup ne se trouve pas dans le commerce. Le coût est aussi intéressant : pour 500 g de pâte feuilletée pur beurre maison, le prix est de 1,10€. Chez Picard par exemple, on en a pour 2,50€ pour deux blocs de 250g. C’est donc deux fois plus cher dans le commerce (alors que les ingrédients sont identiques : farine de blé, sel, eau, beurre).

Pour cette recette pas à pas, j’ai séparé les étapes selon qu’il s’agisse d’une pâte classique (1a et 2a) ou d’une pâte briochée (1b et 2b). À partir de l’étape n°3, la procédure est identique pour les deux types de pâtes.

Temps de préparation : 30 minutes
Temps de repos : 1 à 2h
Coût : 1,10 €

Ingrédients pour 500g de pâte feuilletée

300 g de farine
100 g de beurre ou de margarine
125 ml d’eau
2,5 g de sel
Pour une pâte briochée :
1 sachet de levure de boulangerie

1a) Pour une pâte classique : Peser les ingrédients et les disposer dans des bols. Former un rectangle avec le beurre et le placer au congélateur.
1b) Pour une pâte briochée : Faire tiédir l’eau, y dissoudre la levure de boulangerie. Peser les ingrédients et les disposer dans des bols. Former un rectangle avec le beurre et le laisser au réfrigérateur

2a) Pour une pâte classique :  Mélanger la farine, le sel et l’eau jusqu’à obtenir une pâte homogène. Attention cependant à ne pas trop la travailler. Entourer cette boule de pâte de film transparent et placer 15 minutes au frais.
2b) Pour une pâte briochée : Mélanger la farine, le sel et creuser un puits. Y ajouter le mélange eau + levure, former une pâte homogène et laisser lever 1h dans un saladier couvert de film transparent. Une fois la levée effectuée, placer le beurre au congélateur, enrouler la pâte dans du film et la placer 15 minutes au frais.

3) Étaler la pâte en formant une croix. Le centre doit former un rectangle un peu plus épais. Y placer le rectangle de beurre.

4) Rabattre les bords de la croix sur le rectangle de beurre en commençant par le haut et le bas et en terminant par les côtés. Étaler la pâte en une bande dans le sens de la longueur. Replier en trois (rabattre le tiers du bas puis le tiers du haut vers le milieu), placer le rectangle de pâte dans du film transparent et mettre 20 minutes au frais.

5) Sortir le rectangle de pâte et le placer avec la fente vers vous (1/4 de tour à gauche par rapport à la fois précédente). Étaler la pâte en une longue bande, replier en 3, donner un quart de tour à gauche, étaler de nouveau. Replier en 3, enrouler dans du film transparent et placer au frais 20 minutes.

6) Renouveler l’étape 5 et placer au frais 20 minutes.

7) Deux solutions : ou bien vous utilisez la pâte dans l’immédiat, ou bien vous découpez des blocs dans le bloc que vous avez entre les mains, vous placez ces blocs dans un sac congélation et vous congelez la pâte. Pour une utilisation différée de 24h, ajoutez un peu de vinaigre blanc à la pâte au moment de l’ajout de l’eau et conserver au réfrigérateur. Le vinaigre blanc évite que la pâte noircisse.

Que faire avec de la pâte feuilletée ?

Galette briochée à la frangipane allégée
Galette des rois à la crème pâtissière et aux pépites de chocolat
Mille feuilles aubergine & bacon
Tarte feuilletée au poulet et aux légumes grillés
Tarte feuilletée aubergine & feta

About these ads

6 réflexions sur “Comment faire sa pâte feuilletée maison ? {pas à pas}

  1. Pingback: Pâte feuilletée sans gluten & sans lactose {pas à pas en images} «

    • Vraiment ça vaut le petit effort que ça demande. Et si tu as un congélateur, fais-en une grande quantité, tu découpes ensuite des carrés de pâte que tu pèses et tu en auras de prête sans avoir rien à faire !

    • Oui ! J’étais super contente, parce que ce que je présente là est le résultat après plusieurs essais infructueux qui ont failli me faire abandonner l’idée de la faire moi-même un jour. Et comme j’ai l’impression que beaucoup de personnes cuisinant un peu renoncent devant la fameuse pâte feuilletée, je me suis dit que partager ma réussite après des tas d’échecs pouvait peut-être encourager certains à récidiver ! Mais bon, après tes superbes essais de pâte feuilletée chocolatée, tu es la première convaincue qu’il faut récidiver après un échec :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 228 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :