I shot the Cherry : moelleux à la cerise

C’est la saison des cerises, en avance, tout comme la canicule, qui est en avance aussi à Montpellier (33°C hier…). Et comme ce matin, j’ai besoin d’un peu d’apaisement dans ce monde de brutes, je propose une recette toute douce qui vous fera déculpabiliser d’avoir les mains rouge (et dégoulinantes) du sang des cerises que vous aurez dénoyautées pour la réaliser. Des cherry cakes sucrés, légers, moelleux… un délice. Accompagnés d’une crème anglaise bien fraîche, c’est une tuerie !

Prêts à basculer du côté obscur ? Sans complexes, faites des cerises vos victimes mais n’oubliez pas… le rouge… ça tache. Alors si vous ne voulez pas laisser de traces, prenez vos précautions pour que la scientifique ne remonte pas jusqu’à vous…

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 20 minutes
Coût : 2,20 € (soit 0,55 € / moelleux)

Pour 4 petits moelleux

– 20 g de farine
– 15 g de fécule de maïs
– 20 g de poudre d’amande
– 1 œuf + 1 blanc d’œuf
– 10 g de sirop d’agave
ou 30 g de sucre
– 100 g de cerises dénoyautées

1) Dans un bol, mélanger la farine, la fécule de maïs et la poudre d’amande tamisées.

2) Dans un saladier, battre le sucre avec les œufs au batteur électrique et faire mousser le mélange. Préchauffer le four à 180°C.

3) Ajouter le mélange solide dans le liquide en l’incorporant délicatement avec une maryse. Ajouter les cerises dénoyautées et coupées en morceaux.

4) Verser la préparation dans les alvéoles d’un moule à muffins et faire cuire 20 minutes à 180°C

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :