J’ai testé : la Senseo Cappuccino (HD 7853/61)

Avoir un blog, même un tout petit blog, c’est parfois plus sympa qu’un vieux cahier de recettes. Certes, ça laisse pas de patrimoine culinaire aux éventuels enfants et/ou petits-enfants qui le découvriraient un jour tout poussiéreux au fond d’un tiroir. Mais un blog, c’est vivant, c’est du partage, de la communication. On crée des liens, même de façon virtuelle, avec d’autres blogueurs, on échange des idées, nos expériences, on demande et on donne des avis. Ça fait évoluer sa propre pratique culinaire et ça permet aussi de se renouveler constamment. L’autre avantage, moins important mais qui mérite d’être souligné, c’est qu’avoir un blog permet de tester des produits qu’on n’aurait pas forcément eu l’occasion de tester en temps normal. J’ai pu tester différentes sortes de papillotes Maggi (pour le porc, pour le poisson et pour le rôti), et cette fois-ci, j’ai eu l’agréable surprise de pouvoir tester un produit électroménager. Woaw.

Alors bien entendu, je n’ai pas eu droit à une Senseo comme ça d’un coup de baguette magique. Ça aurait été trop beau ! Mais j’ai tout de même été contactée par Thomas du comparateur de prix Idealo.fr qui m’a proposé un budget pour tester un produit de mon choix. J’ai eu beaucoup de mal à me décider. Avant tout parce que j’estime qu’il ne me manque rien et que je n’ai pas vraiment de place dans ma p’tite cuisine pour un appareil supplémentaire. J’ai failli avoir une machine à donuts dans ma cuisine, mais elle n’est pas arrivée en très bon état. Après quelques rebondissements et beaucoup de réflexion, j’ai eu envie de tester une super cafetière.

J’adore le café, le thé et le cappuccino. J’avais d’ailleurs une senseo toute simple mais qui convenait très bien. Et à Noël, je suis allée chez une de mes soeurs qui a une Dolce Gusto de Krups. Elle m’a fait goûter le super cappuccino à la vanille qui déchire et je me suis dit : je veux la même chose à la maison !!! C’était aussi onctueux que les délicieux cafés à la vanille, à la noisette ou au caramel qu’on peut déguster à la cafét de la fac. Thomas m’a donc proposé un bon d’achat qui permettrait de contribuer à l’achat d’une cafetière. J’ai alors profité du contact avec idealo.fr pour découvrir leur comparateur en ligne que je ne connaissais absolument pas pour essayer de faire mon choix… Dolce Gusto ? Tassimo ? Senseo ? Comment faire mon choix ? Voici quelques pistes qui pourront servir à ceux qui souhaitent acquérir une nouvelle cafetière.

1/ Le prix de la cafetière :
Le prix de la cafetière dépend bien entendu de ses fonctionnalités. Celles qui sont plus sophistiquées (filtre à eau, écran…) sont plus chères que les gammes les plus basiques. Une fois qu’on a déterminé les fonctionnalités qu’on veut absolument et le budget maximum qu’on peut se fixer, on peut aller sur un comparateur en ligne comme idealo.fr qui permet non seulement de comparer les machines entre elles mais aussi les marchands qui proposent les différents produits choisis. J’ai ainsi pu me rendre compte que du point de vue du prix de la cafetière, c’était à peu près équivalent. Les gammes de base sont aux alentour des 60€ et les machines haut de gamme peuvent aller jusqu’à 200€. Ce n’est donc pas sur ce critère que vous allez pouvoir vous décider entre la Dolce Gusto, la Tassimo et la Senseo.

2/ Le prix des dosettes :
Sur ce coup-là, c’est la Senseo qui gagne. Avec la Senseo, l’avantage, c’est que les dosettes sont commercialisées par de nombreuses marques, y compris des marques distributeur, et qu’on peut trouver du bon café (100% arabica) pour un prix vraiment raisonnable (entre 1€ et 2,50€ pour 18 dosettes). Au contraire, les capsules de la Dolce Gusto et de la Tassimo sont commercialisées uniquement par Nestlé et les marques partenaires de Tassimo et sont ultra chères (4€ à 5€ pour 16 capsules). L’autre avantage des dosettes Senseo, c’est qu’elles sont biodégradables. Les dosettes peuvent être mises au compost, et ça c’est un sacré point en leur faveur.

3/ Les boissons possibles :
La Dolce Gusto et la Tassimo ont l’énorme avantage de pouvoir faire un nombre incalculable de boissons délicieuses : cafés, thés divers, chocolats, cappuccino, même du Chaï Latte… Alors que du côté de la Senseo, c’est plus limité, et le résultat n’est pas le même dès lors qu’on a du chocolat ou du cappuccino. La texture et le goût d’un cappuccino fait par la Dolce Gusto comme j’ai pu en goûter chez ma soeur n’ont rien à voir avec la dosette de cappuccino de la Senseo un peu fade et pas vraiment onctueuse au final.

Mais ça c’était sans compter sur la Senseo Cappuccino et la Senseo Latte. C’est une Senseo qui dispose en plus d’un réservoir d’eau 8 tasses… d’un réservoir de lait ! Et pour avoir testé la Senseo normale + un mousseur à part, ça n’a rien à voir ! Je suis enchantée par cette cafetière. D’autant qu’à goût et texture équivalents avec la Dolce Gusto et la Tassimo, la Senseo présente plusieurs avantages de poids.

Les avantages de la Senseo Cappuccino :

– Le prix et la variété des dosettes
– Les dosettes biodégradables, bien plus respectueuses de l’environnement
– Le lait utilisé pour le cappuccino permet de se passer des dosettes « Cappuccino » et d’avoir du vrai lait au lieu de la poudre déshydratée enfermée dans des capsules
– En ajoutant du sirop à la vanille on a un cappuccino vanille délicieux, onctueux, mousseux et sucré à point de façon plus naturelle

Vous l’aurez compris, l’essayer, c’est l’adopter. Je remercie donc vraiment Idealo.fr d’avoir contribué à cette découverte et d’avoir apporté en partie ce petit luxe qui rythme mes journées !

Publicités

2 réflexions sur “J’ai testé : la Senseo Cappuccino (HD 7853/61)

    • Bonjour,
      Je ne suis pas vraiment SAV pour Philipps mais voici comment détartrer la Senseo :
      – Garder la derniere dosette utilisée dans son porte dosette
      – Placer la pièce en plastique bleue pour le détartrage à la place du pot à lait
      – Mettre du jus de citron dans le réservoir et remplir d’eau
      – Allumer la cafetière, placer 1 saladier sous le verseur et appuyer sur les 2 boutons (1 tasse et 2 tasses) en meme temps. La senseo travaille 30 minutes.
      – 1 fois le réservoir vide, nettoyer le réservoir avec 1 éponge et du liquide vaisselle, le rincer, le remplir et rallumer la cafetière.
      – vider le saladier, le replacer sous le verseur, appuyer de nouveau sur les 2 boutons : le réservoir se vide en 5 min.
      – Ôter la piece en plastique bleu et c’est bon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :