Gâteaux asiatiques soja & noix de coco

Il y a des plats et des produits qui ont bercé notre enfance et qu’on a l’impression d’aimer depuis toujours. Chaque retrouvaille nous ramène quelques années en arrière et nous transporte vers ce cocon un peu spécial qu’on s’était tissé au moment où on savourait ce plat. C’est ce qu’on appelle une madeleine. On en a tous plus ou moins. Parmi les miennes, il y a les pan cakes et les scones de ma grand-mère, son risotto unique, les « grosses pâtes » et la poêlée de haricots verts persillée de mon père, la « pouletade », bref… et bien d’autres encore. Et il y a des plats ou des ingrédients qu’on découvre plus tard, et qu’on aime retrouver presque tout autant. Parmi ces découvertes, il y a pour moi celle de ces gâteaux ronds au soja et à la noix de coco qu’on trouve au rayon frais des épiceries asiatiques (mais si, ceux qui ont une sorte de tatouage rouge dessus).

C’est B. qui m’a fait découvrir ça, et à une époque j’en mangeais presque tous les jours (hum, hum…). Et puis on a arrêté d’en acheter et d’en manger. Et j’ai voulu essayer d’en faire moi-même. J’ai alors tenté une première version il y a un an de ça avec des galettes de riz pour l’enrobage. Bon. C’était pas mal au niveau de la garniture mais la pâte, c’était pas ça. Je ne retrouvais pas la même texture. Depuis, je n’en avais pas refait. Et l’autre jour, l’envie est revenue, comme ça, sans prévenir. J’ai gardé la même recette pour la garniture mais j’ai changé la pâte. Comme j’avais expérimenté une pâte à strudel pour faire un apple strudel comme à Berlin qui avait été une super réussite, j’ai refait cette pâte, extrêmement fine et maniable pour confectionner mes gâteaux asiatiques. Résultat ? Parfaits ! comme ceux de l’épicerie, avec des ingrédients certainement plus sains (moins de gras, moins de sucres mais autant de goût !). À tester de toute urgence, mais pas sans avoir goûté les vrais au moins une fois !

Temps de préparation : 20 minutes
Temps de repos : 1h minimum
Temps de cuisson : 15 minutes à l’autocuiseur + 20 minutes au four

Ingrédients pour 8 gâteaux environ

°° La pâte °°
– 50 g de farine
– 20 ml d’eau tiède
– 1 c. à café d’huile de colza

°° La garniture °°
– 70 g d’haricots mungo décortiqués
– 10 g de sucre glace + 20 g de sirop d’agave ou 70 g de sucre glace
– 30 g de noix de coco râpée
– 50 ml de lait de coco

1) Préparer les haricots 2h à l’avance minimum. Les faire tremper 1h dans un bol rempli d’eau. Au bout d’1h de trempage, les rincer, les égoutter et les faire cuire à la vapeur pendant 15 minutes (à la cocotte minute) ou 30 minutes (au cuiseur vapeur).

2) Pendant que les haricots cuisent, faire la pâte. Dans un saladier, verser la farine? Faire un puits et y verser l’eau tiède et l’huile. Mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène et la placer au frais.

3) Une fois les haricots prêts, les verser dans un bol et les réduire en purée. Ajouter le sucre, la noix de coco râpée et le lait de coco et bien mélanger.

4) Préchauffer le four à 180°C. Sortir la pâte du réfrigérateur et l’étaler finement. Découper des rectangles de pâte et placer un tas de préparation à la noix de coco au centre. Ne pas hésiter à bien garnir chaque rectangle. Refermer la pâte par dessus, former un palet et disposer les gâteaux sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. Mettre à cuire 20 minutes. Laisser refroidir et déguster.

Publicités

8 réflexions sur “Gâteaux asiatiques soja & noix de coco

  1. Pingback: Barquettes de Lu maison à la fraise, sans gluten, sans lactose |

  2. Pingback: Ravioli vapeur légumes & crevettes « Cuisine & Équilibre

  3. étonnant! je n’aurais jamais pensé pouvoir en faire à la maison! j’en mangeais souvent étant ado, mais ça fait une éteeeernité!

    • Ben moi non plus à la base, mais en fouillant un peu sur la blogo, j’ai bricolé une recette qui au final, une fois passée l’expérience pas terrible des galettes de riz, est vraiment probante. Comme d’habitude avec les recettes que je propose, il faut peut-être ajouter un peu de sucre quand on aime vraiment les choses très sucrées, mais sinon le résultat est concluant. Qui sait, ça te permettra peut-être ce fameux retour en arrière dont je parle au début de l’article !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :