J’ai testé : les Shirataki (vermicelles de Konjac) de Konjac Market

Toujours peu de recettes, et finalement, celles que je vous présente sont souvent faites à partir de produits qu’on me donne la possibilité de tester. Il y a plusieurs explications à cela. D’une part, je n’ai pas vraiment la tête à bloguer en ce moment. Je préfère profiter de mon été pour sortir (quand il ne fait pas 35°C, donc avant midi et après 19h), jouer de la musique, garder un œil sur le boulot et passer du temps avec mon homme. Et je suis surtout en plein déménagement, ce qui implique que je n’ai que peu de vaisselle et d’ustensiles hors des cartons, que je vide mes placards de nourriture sans acheter de produits à long terme (on fait un peu au jour le jour), et que je n’ai plus de four depuis hier… Cela dit, si on me propose de tester un produit et que j’accepte parce que ça me semble en adéquation avec la ligne éditoriale du blog, je me sens redevable d’un article, que j’émette un avis positif ou négatif sur le produit en question (et c’est bien normal : le but est de donner son avis !). Donc je me pousse un peu pour donner mon avis sur les rares tests que je fais, ou bien comme lors de la pâte à choux sans gluten, lorsque je tombe sur une recette géniale que je ne me vois pas ne pas partager. Cette semaine, j’ai eu l’opportunité de tester un produit que je ne connaissais absolument pas mais qui a éveillé ma curiosité : les Shirataki.

Les shirataki c’est quoi ?
Ce sont des vermicelles de konjac. Et le konjac c’est quoi ? Sur le site de Konjac Market qui m’a contactée et m’a offert la possibilité de tester les shirataki, il est indiqué qu’il s’agit d’un légume coupe-faim aux nombreuses vertus diététiques. Les infos piochées ça et là sur le net disent qu’il s’agit d’un légume dont le bulbe est consommé comme une pomme de terre ou sous forme de biscuits ou vermicelles. Les vermicelles sont faits à partir de konnyaku, bloc gélatineux obtenu à partir d’un mélange de farine de konjac et d’eau de chaux. Ces vermicelles se présentent comme des spaghetti gluants de couleur blanche au goût relativement neutre.

Pourquoi manger des shirataki ?
Le site Konjac Market vante les nombreuses vertus diététiques des shirataki : faible teneur en calories (3kcal / 100g), richesse en fibres, capacité à absorber les sucres et les graisses, à diminuer le taux de cholestérol… Un aliment idéal dans le cadre d’un régime au sens courant du terme : dans l’objectif d’un contrôle des apports caloriques. C’est aussi ce qu’on trouve sur un site comme wikipedia.

Comment cuisiner des shirataki ? Shirataki de la mer au curry et au lait de coco
L’avantage des shirataki, c’est que ça se cuisine rapidement et facilement. Ça, c’est un super bon point ! A peine quelques minutes de cuisson (maximum 5 minutes, au même titre que certaines nouilles asiatiques faites à partir d’autres farines), et comme leur goût est neutre, on peut les accommoder comme on veut ! Cette fois-là, j’avais choisi de faire le fond de mon congélo (que je dois dégivrer dans quelques jours) et de mes placards (que je vide au fur et à mesure) et j’avais donc préparé les shirataki avec un filet de colin cuit au court-bouillon, un paquet de crevettes roses, une courgette cuite à l’eau et un assaisonnement au curry et au lait de coco. C’était très bon ! La texture gélatineuse des shirataki peut surprendre mais est plutôt sympa (perso j’aime beaucoup !) et l’ensemble était délicieux. Voici la recette :

Ingrédients pour 2 personnes :
– 2 paquets de shirataki de 220g chacun
– 1 courgette
– 1 filet de colin
– 100 g de crevettes roses
– 2 c. à café de curry en poudre
– 100 ml de lait de coco

1) Faire bouillir de l’eau dans un faitout. Égoutter et rincer les shirataki. Les plonger dans l’eau bouillante, les faire cuire 5 minutes et les sortir de l’eau à l’aide d’une écumoire. Réserver. Plonger le filet de colin surgelé et la courgette pelée et coupée en morceaux dans l’eau de cuisson des shirataki (on gaspille moins d’eau comme ça) pendant 10 à 12 minutes. Égoutter le tout dans une passoire.

2) Mettre le faitout sur feu doux et y verser le lait de coco, le curry, les shirataki, le filet de colin, les morceaux de courgette et les crevettes. Faire chauffer l’ensemble pendant 2-3 minutes et servir.

Mon avis sur les shirataki
Quand Konjac Market m’a contactée pour me proposer un partenariat, j’ai été visiter leur site pour me renseigner sur leur produit. Comme j’aime bien la cuisine asiatique et la nouveauté, les shirataki ont éveillé ma curiosité. En revanche, quand j’ai vu que ces vermicelles étaient vendus comme un aliment régime à faible teneur en calories compatible avec le régime Dukan, j’ai fait des bonds et j’ai répondu à Konjac Market qu’ils se trompaient certainement de cible et que je n’étais pas du tout en faveur des régimes restrictifs (et encore moins de Dukan) et que le produit tel qu’il était présentait ne collait pas vraiment à ma ligne éditoriale. Ils m’ont répondu qu’ils en avaient conscience mais que ma préoccupation pour une alimentation saine correspondait à leur point de vue. Bon. Je me suis donc lancée dans l’aventure et j’ai accepté de tester.
Au niveau du goût et de la texture, j’ai trouvé le produit intéressant : le goût neutre permet de jouer avec tous les ingrédients qu’on a sous la main (un peu comme avec le riz et les pâtes), et la texture gluante m’a beaucoup plu. Ça, c’est pour les points positifs.
Cela dit, je n’achèterai pas des shirataki chez Konjac Market pour plusieurs raisons. D’abord, parce qu’au final, on ressent bien le fait que la teneur en calories est réellement faible. B. comme moi nous avons eu faim 1 à 2h après et à 3,15€ le paquet, ça fait cher le vide dans l’estomac… Autant ça ne m’a pas posé problème personnellement parce que je ne fais pas de régime, que je sais manger à ma faim et que je mange équilibré (je ne me suis pas jetée sur une tablette de chocolat juste après quand j’ai eu faim), autant je me suis dit que c’était probablement néfaste pour quelqu’un "au régime". Je me suis mise à la place de la fille qui, voulant perdre du poids, décide de se lancer dans un régime restrictif mais ne peut contrôler son envie de manger. Elle dépense 3,15€ pour 200g de pâtes (6kcal = 3 tic-tac) pour un repas, a l’impression de manger (et donc de ne pas se priver, ça c’est plutôt positif), mais elle a faim 2h après et se jette du coup sur le premier truc de grignotage qui lui tombe sous la main (elle ne va pas prendre un repas de plus dans la journée : elle est au régime). Et là, c’est la spirale : son porte-monnaie fera un sacré régime pendant qu’au mieux, elle restera au même poids. Bon, c’est peut-être exagéré, mais 3,15€ pour rien dans l’estomac, ça ne peut convenir qu’aux riches préoccupées par leur ligne ou aux personnes qui passent leur journée assises et ne dépensent pas d’énergie et n’auront pas faim avec un repas sans calories. Cela ne remet pas en cause la qualité de l’entreprise qui les vend, mais je ne trouve pas ce produit adapté à ma façon de vivre. Et cela n’engage que moi…

27 réflexions sur “J’ai testé : les Shirataki (vermicelles de Konjac) de Konjac Market

  1. Bonjour,
    J’étais en train de manger mes nouilles de konjac, et je me dis que je vais googliser pour voir ce qui sort et je tombe sur cet article. Je comprends ce que veut dire l’auteure par rapport à l’équilibrage. Avant de penser aux calories, il faut penser aux nutriments et souvent ce sera léger au niveau calories.

    Pour ce qui est des nouilles de konjac, personnellement j’aime bien. Niveau gout j’avais peur mais j’étais été agréablement surprise. Penser juste à bien les rincez quand vous les sortez du paquet, selon le plat il peut être utile de les couper, car c’est assez long.

    Le but principal de mon commentaire est d’éviter que votre porte monnaie ne souffre trop. Alors je les ai acheté à Paris store 1,35 euros les 200g, si je me souviens bien il y avait 3 produits différents : les ballotins, les pâtes plates et les nouilles. Je dis ça de tête, j’en ai peut-être oublié.
    Pour faire ce genre d’achat, je vous conseille les boutiques asiatiques et non les vendeurs qui surfent sur la vague. Car ils vendent ce produit parfois 2 fois plus cher. De plus, konjacmarket dit que le konjac est 100% bio…. Un produit est bio, pas un aliment. Car c’est la façon dont il est cultivé qui fait qui soit bio ou non. En plus, il y a une partie ou on peut calculer son IMC. Le message que renvoit ce site est clair, mon konjac est miraculeux avec lui, tu perdras tes kilos en trop.

    Faites attention à vous, à votre porte-monnaie, mais surtout à votre santé. Pour beaucoup, tout ça c’est juste un bussiness, il y a qu’a voir le prix d’une consultation chez un diéticien, rares sont ceux qui pratiquent le tarif de la sécu.

    En dehors de la mauvaise image, que ce genre de revendeurs peuvent donner du konjac. Perso, je vous dirais : "à tester!".

    • Bon, je n’ai perso aucun avis sur le konjac, ce qui me fait réagir c’est le commentaire de la personne qui parle du business et des tarifs des diététiciens… Biensur qu’ils ne pratiquent pas les tarifs de la sécu vu que leur consultation ne sont pas remboursées par la sécu!!!!!! Un diététicien peut difficilement s’aligner sur les tarifs d’une consult médicale classique, ne serait ce que par le temps qu’il consacre au patient (en moyenne 1h pour un rdv)… Bref dire que les diététiciens profitent du business des régimes reviendrait à dire qu’un Osteo se fait du beurre sur le mal de dos… Bref comme dans tout domaine il doit y avoir qq dérives (le dr Dukan ou Cohen sont des médecins nutritionnistes!) mais de la à généraliser, non!

    • Je ne connais pas l’efficacité du konjac en gélules mais en effet, si c’est juste pour perdre du poids, pas de miracle en dehors d’1 alimentation équilibrée et d’1 activité physique régulière (qui en plus apportent d’autres bénéfices sur le moral et la santé)

    • Pour répondre à la personne qui a fait la photo (je ne sais pas si c’est la même qui a écrit la recette et l’article, mais accessoirement les espèces de ballotin de shirataki se défont et ne se cuisinent pas attachés. Un détail certes mais c’est tout de même plus agréable à manger défait.

      • Bonjour Anne,
        Merci pour votre commentaire montrant que vous maîtrisez l’art des shirataki au plus haut point.
        Je vous en félicite et vous remercie de prendre le temps comme vous le faites de venir corriger les imperfections honteuses dont j’ai fait preuve avec ma photo. Il aurait été dommage de garder cette science pour vous !

  2. Bonjour,

    personnellement je suis au régime, les vermicelles de konjac me permettent de varier agréablement mes menus avec la possibilité de les manger en soupe, en fondue chinoise (terre ou mer), en bolognaise, avec des fruits de mer, et même coupés en morceaux en remplacement du riz dans les makis japonnais ou dans les desserts. L’effet coupe faim est réel et accentué par la présence de bouillon, et/ou l’ajout de quelques légumes et/ou protéines.
    Cela me permet aussi de partager le "même" repas avec ma famille ni vu ni connu, moi seule sait ce que contient mon assiette !
    Avec en plus les effets positifs sur l’organisme énoncés par les spécialistes, c’est un bienfait à rajouter à son alimentation habituelle.

    Que du bonheur, merci dame nature !

    • Merci pour votre témoignage ! Je ne conteste pas les bons effets que cela peut avoir. Je donnais simplement mon avis sur le revers de la médaille en cas d’une utilisation comme "produit miracle" sans rééquilibrage alimentaire par ailleurs et sur le prix que je trouve élevé.

      • Mille pardons mais votre raisonnement, ou "votre avis" concernant les shiratakis pour maigrir reste très caricatural. Il s’agit simplement d’introduire ces fameuses pâtes de konjac dans les plats. Juste comme le font les japonais. C’est un plus qui, à la longue, fait son chemin dans le processus d’amaigrissement. Il permet de rééquilibrer quelques écarts notamment. En aucun cas il n’est question d’en faire l’aliment de base pour tous les repas. Pour ce qui est d’avoir faim 2 heures plus tard, je ne l’ai ressenti qu’après 3h30 environ (ce qui est assez normal finalement). Si la faim se fait sentir, tant mieux après tout. Ceci permet de manger une pomme au milieu de l’après-midi et d’ajouter de bonnes enzymes pour le corps grâce à ce fruit (pas cher). Il permet, en outre, d’assurer le fameux quota des 5 fruits et légumes/jour.
        Je regrette fort que la sensation de faim soit vécue comme un problème car elle permet de faire de petits repas agréables et réfléchis pour régler son poids. Le processus de digestion crée une dépense énergétique. Ce n’est pas plus mal lorsqu’on l’associe à un peu d’activité physique (20minutes de marche/jour seulement).
        Quant au prix, il est 1,50€ le paquet pour certains vendeurs.
        Cependant votre blog est très agréable. Merci de permettre ce droit de réponse. Bonne continuation.

        • Je comprends que vous puissiez trouver cela caricatural. Comme je l’ai dit dans plusieurs de mes réponses, ce qui me gêne le plus, c’est le marketing minceur sans accompagnement qui règne autour de ce produit et non le produit en lui-même. Cela dit, l’opération est réussie pour Konjac Market puisque cet article est le plus lu de tout le blog : ça prouve bien que les gens en général cherchent plus un aliment miracle que des recettes équilibrées au quotidien… La sensation de faim ne pose pas problème en soi mais tout le monde n’y apporte pas une réponse équilibrée spontanément (surtout dans le cas de régimes supprimant des aliments "plaisir" et entraînant un sentiment de frustration)… Tout dépend aussi du métabolisme et de l’activité physique de chacun (je marche au moins 40 min/ jour les jours où je travaille et je fais en moyenne 4h de sport / semaine).
          Quant au droit de réponse, il semble évident que chacun doit pouvoir s’exprimer pour que les lecteurs puissent se faire une idée ! Je vous remercie une fois encore pour votre participation au débat !

          • Bonjour,
            J’ai eu l’occasion de tester celles de Konjac market il y a un an de cela. N’ayant pas été convaincue par le produit, je n’en ai jamais racheté donc je ne peux pas vous renseigner.

          • bonjour nadette,
            pour ma part, je les achete chez les frères tang à Paris dans le 13ème. Elles sont vendues sous forme de vermicelles, tagliatelles ou en cube.

          • Effectivement, depuis que je vis à Paris j’ai pu voir que chez Tang & frères ou à Paris store on en trouve à prix moins élevé.

    • Bonjour,

      J’ai effectué une commande sur le site de konjacmarket il y a deux semaines et puis rien, aucunes nouvelles, je leur ai pourtant envoyé 3 messages et aucunes réponses. Apres enquête sur les pages jaunes, je trouve les numéraux de téléphones correspondant aux adresses des magasins indiqués, et là le verdict tombe : aucun magasin konjac à cette adresse, si quelqu’un à des infos je suis preneur.
      Cordialement
      Michel

      • Bonjour,
        Je publie votre commentaire en espérant que les nombreux lecteurs qui tombent sur cet article en cherchant des vermicelles de konjac puissent vous aider. Je tiens simplement à signaler que je ne connais pas cette entreprise et que mon article n’incitait pas à acheter chez eux et que je ne peux être tenue pour responsable des commandes (pour lesquelles je ne perçois rien) ni de leur déroulement.

      • Monsieur,
        Je suis nouvellement employé pour Konjacmarket.com, je viens de lire votre commentaire.
        Effectivement, lors de votre commande, il s’avère qu’il y ait eu un problème dans le calcul des stocks et vos produits ont tardés à êtres livrés.Je vois cependant aussi que dans l’historique, qu’un geste commercial a été effectué.
        Je me permets aujourd’hui de vous écrire pour vous présenter encore une fois toutes nos excuses mais aussi pour rassurer les éventuels clients sur notre société.
        Je me tiens à la disposition de tous pour toute éventuelle question par e mail julie@konjacmarket.com ou bien par le biais de notre formulaire de contact présent sur notre site internet http://www.konjacmarket.com.
        Amicalement,

        Julie

  3. bonjour, après avoir lu vos commentaires, très intéressants, pour ma part, je vais introduire dans mon alimentation, soit par exemple uniquement au repas du soir : dans une purée de légumes avec une tranche ou 2 de pain , un yaourt à la confiture , un petit bouillon. Le but étant d’en faire un allier, un associé, mais pas un remplaçant des bases alimentaires. Cordialement

    • Bonjour, je vous remercie pour votre passage et votre témoignage ! Utilisés comme ça, je pense que c’est même bénéfique ! Ce que je regrette simplement, c’est le discours marketing-minceur sans suivi nutritionnel qui accompagne ce produit :)

  4. Pingback: Pizza maison sans gluten : pâte riz & sarrasin sans levée «

  5. je viens de lire avec attention votre article sur votre test sur le konjac et il s avère que je suis en désaccord avec vous sur certains points; je me permet d expliquer pourquoi.

    Je suis dietecien nutritioniste de profession et depuis de maintes années je preconise son utilisation a mes patients pour 2 raisons :

    1/ permettres une pertes de poids sans s affamer ni se surcharger en protéines comme le preconise le controverser DUKAN (eventuels risques pour le système reineau et une acidité urique augmente dans le corps ce qui va a terme provoquer des tendinites et des raideurs articulaires)
    Ceci est necessaire pour les personnes souhaitant réguler leur poids qui ne peuvent pas faire d activité physique par souci de sante (ils ne faut pas les oublier !!)

    2/ le konjac étant sans gluten, il permet aux personnes qui ne peuvent pas manger des pâtes classique de se faire plaisir avec des recettes innovantes aux saveurs asiatiques :-)

    Le konjac est un aliment usuel de la gastronomie japonaise dont tout le monde s accordera a dire quelle est parmi les plus saines du monde. Au japon ceci n est pas utilise comme un aliment minceur (meme s il est tres pauvre en calorie), c est plus un allie detox que vous utilisez le long de votre vie. Evidemment personne ne peut imaginer que le konjac va lutter contre les crises de grignotages (le plus souvent liees au stress) . Ceci est un autre problème, liée a notre sur consommation occidentale qui tend a faire penser a tout le monde qu il est normal de sortir de table avec le ventre plein alors qu’ on precosie de sortir de table avec le ventre plein a 80% pour permettre maintenir une flore intestinale intacte et une meilleur réabsorption des nutriments et minéraux.

    Si je peux donc donner mon avis, je dirais jutes, que c est aliment très très intéressant pour une classe de la société (surtout occidentale car poussée a la surconsommation), c est un régulateur parfait en calorie et en gluten (la majorité des pâtes du commerce contienne du gluten qui a terme est tout aussi negatif que la methode DUKAN).
    Bien évidemment DUKAN n a jamais découvert le konjac, ce n’est qu un argument commercial, mais la realite c est que si DUKAN arrive a rendre ce produit célebre même pour de mauvaises raisons….je n en serai que ravi en tant que professionnel de sante.

    Merci pour votre blog et a bientot

    • Je vous remercie pour votre réaction aussi détaillée et bien argumentée ! L’utilisation des vermicelles de Konjac dans le cadre d’un suivi avec un professionnel en tant que coupe faim me paraît tout à fait judicieuse.
      Ce que je trouve moins approprié c’est la façon de le vendre chez Konjac market.
      Concernant le problème du gluten, il existe des vermicelles de riz ou de soja qui ont le même apport calorique que les pâtes à la farine de blé.
      Là où je suis tout à fait d’accord avec vous c’est sur le problème de surconsommation. De ce fait, il me semble (et la ligne de mon blog va dans ce sens) que ce n’est pas avec un aliment "miracle" que les gens vont éviter le surpoids mais qu’il y a tout un ensemble de comportements et habitudes sociales à revoir : si on sait reconnaître la faim et manger en fonction de ses besoins (parfois plus, parfois moins) plus besoin de régime ou autre déséquilibre alimentaire néfaste…
      Merci encore d’avoir lancé ce débat !

  6. Tiens donc… J’ai aussi ete contacté lol j’aime beaucoup ton analyse… Adapté a ton mode de vie comme tu le dis.
    Les dukaniennes ajoutent beaucoup de protéines a leur plat composé de konjac, elles n’ont donc pas le souci du creux au bout de 2h ;)
    Pour ma part, je n’ai pas plus que ça, ça ne remplace pas une vrai assiette de pâtes
    C’est juste un leurre en attendant la fin du regime lol

    • C’est sûr que la consommation exclusive de protéines évite sans doute le creux mais n’en reste pas moins extrêmement déséquilibré… (sans parler des carences et problèmes rénaux que cela entraîne). Mais le débat n’est pas là et chacun gère son alimentation comme il l’entend !
      Je te remercie pour ton intervention ici :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 222 autres abonnés

%d bloggers like this: